Partagez | .
 

 Will Mathewsen - Très cher frère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 12/02/2014
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Will Mathewsen - Très cher frère   Sam 4 Avr 2015 - 8:32

WILLIAM LEOPOLD MATHEWSEN
INVENTEFEATURING ∞ STEPHEN JAMESRED DOOR ✏
While there is life there is hope.
PRÉNOM ∞ William, hérité grâce à mon cher grand-papa et Léopold que j'ai aussi hérité de mon grand-père mais du côté de ma mère. NOM ∞Mathewsen, j'ai aussi hérité de son nom de famille ça va de soit. SURNOM ∞Tout le monde m'appelle Will. ÂGE ∞ 24 ans. DATE DE NAISSANCE ∞12 mars 1990. LIEU DE NAISSANCE ∞ Pasenada STATUT MATRIMONIAL ∞ célibataire. ORIENTATION SEXUEL ∞ hétéro. BUDGET ∞très élevé. MÉTIER ∞ nageur professionnel . HOBBY ∞ le sport, le cinéma, l'art. QUALITÉS ∞ Gentil- Drôle- Honnête-Fidèle-Sensible-Attentif-Attentionné-Attachant-Empathique-. DÉFAUTS ∞ Manipulable-Curieux-Emmerdeur-Têtu-Fragile-Rancunier-Bordélique-AUTRES ∞ ici.

TE CONSIDÈRES-TU PROCHE DE TA FAMILLE ?La famille c'est une grande histoire d'amour.Je pense que je peux dire que je suis proche de mes parents et de mes frères, sans doute trop pour être honnête je commence un peu à étouffer, bien que leur soutiens soit vraiment adorable à un moment il faudra que je coupe le cordon que se soit avec mes parents ou mes frères. VEUX-TU FONDER UNE FAMILLE ? Oui mais beaucoup plus tard, très tard même. Mes parents m'ont eu jeune et nous ont consacré toute leur vie. Je ne me sens pas encore près à être père, c'est une décision qu'il faut prendre à deux de toute manière et il faut avant tout qu'il y ai de l'amour dans un couple sans quoi ça ne fonctionnera pas. VIS-TU TOUJOURS CHEZ TES PARENTS OU AS-TU TON INDÉPENDANCE ? Malheureusement je suis toujours chez mes parents. A vrai dire je pourrais avoir une maison à moi tout seul vu l'argent qu'ils ont mais ils veulent que je me fasse ma propre fortune alors je dois encore leur demander des comptes, ce qui a le don de m'agacer énormément. Mais je pourrais bientôt m'en sortir seul, je ne sais juste pas si finalement ça me tente autant que çaAS-TU TOUJOURS VÉCU À PASADENA ? Oui depuis toujours, enfin je suis souvent parti en vacances, mais je n'ai jamais vraiment quitté cette ville plus de deux mois en tout cas et je me plais ici alors je n'ai pas l'intention de partir. COMMENT DÉFINIRAIS-TU LE MOT "FAMILLE" ? C'est un bien grand mot qui peut englober tellement de choses, tellement de réalité. L'amour, la joie, les rancoeurs, les secrets, ont devrait tout pouvoir se dire quand on est en famille mais ce n'est pas aussi simple et le définir l'est encore moins. QU'AIMES-TU EN PARTICULIER ? L'eau est sans doute l’élément que j'aime le plus, je suis comme un poisson dans l'eau. Depuis quelques temps j'aime passer du temps dans le cimetière ou mon frère repose, c'est un peu glauque pour certains, mais j'ai l'impression qu'il est avec moi en étant près de lui. J'adore manger des friandises. Dessiner en secrets. QUE DÉTESTES-TU EN PARTICULIER ? Certains légumes verts. La pluie, c'est étonnant parce que j'adore l'eau, mais je déteste qu'il pleuve.Je ne supporte pas le café,la caféine à boire ou le café dans les aliments.Je n'aime pas les fruits sauf les pommes et les fraises. En fait niveau nourriture je suis un calvaire, c'est compliqué de me préparer à manger.

PSEUDO ∞ Rose. PRÉNOM ∞ noémie. PAYS ET VILLE ∞ t'es curieux toi, au nord bien plus au nord . AGE ∞22 ans. COMMENT TU ES ARRIVÉ ? Top site obsession27 FRÉQUENCE DE CONNEXION ∞ régulièrement. DOSE D'AMOUR ∞99% ? .
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 12/02/2014
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Will Mathewsen - Très cher frère   Sam 4 Avr 2015 - 8:32

Never let me go .
Je me souviens encore de la première fois où j'ai annoncé à mes parents que je voulais être nageur professionnel. Ils m'ont ris au nez. Je viens tout juste de leur prouver de quoi j'étais capable, bien sur, ça a demandé beaucoup de sacrifices et je n'ai jamais regretté. Je n'ai pas changé contrairement à ce que mes amis pensaient au départ. Eux me disaient que la compétition m'avait toujours montée à la tête. C'est vrai que j'ai fait beaucoup de choses par défi, de trucs stupides même, mais j'aime ça, le défi l'adrénaline et puis la reconnaissance. J'avais juste envie d'être quelqu'un. Je suis passé par tellement d'étapes qui ont fait de moi un homme qu'aujourd'hui je suis fier d'être toujours là et de me battre pour mes choix. Ils voulaient que j'ai des responsabilités et bien maintenant je commence à en avoir. Bientôt je pourrais enfin avoir mon propre chez moi, pas que vivre dans leur grande villa me déplaise, mais j'aimerais bien avoir mon chez-moi, ne pas me faire engueuler quand je ne range pas ma chambre ou que je laisse traîner mes maillots de bain dans le bac à linge salle, bref avoir un peu plus de liberté et surtout ne pas me faire engueuler quand je rentre tard le soir et que je réveille le chien qui aboie dans toute la maison, à tous les coups on peut entendre un « William Léopold Mathewsen, nom de nom tu va prendre cher.» C'est mon père qui hausse toujours le ton quand je fais des conneries et des conneries, je dois dire que j'en ai fait un paquet. Je me suis assagis depuis. Enfin il paraît. Je me souviendrais toujours de leur tête quand je suis revenu avec mes premiers tatouages. Je leur avais caché parce que je venais juste d'avoir dix-sept ans et qu'ils n'ont jamais été d'accord pour les tatouages et je ne me suis jamais arrêté. J'en ai pratiquement sur tout le corps. Je les aime bien et il se sont fait à eux. Je sais qu'ils prennent soin de moi, parce qu'ils savent que je suis fragile.

Il y a six ans j'ai essayé de me suicider, parce que j'étais raide dingue amoureux d'une fille et qu'elle m'avait trompée et quitté et je n'ai pas supporté la souffrance alors j'ai voulu disparaître. Je me suis rendu compte après que ce n'était pas la meilleure des solutions. Je crois que mes parents m'en ont voulu, comme mes frères d'ailleurs. Je ne pourrais jamais oublier ce jour-là. J'allais au lycée, ma matinée avait été agréable et j'avais vu Erika le matin même, on s'était embrassé et j'étais repartis en cours. Nous n'étions pas dans la même classe, on avait prévu de se retrouver après le cours. Je voulais lui faire une surprise parce que un prof était absent et je savais qu'elle avait sport alors je suis allé la rejoindre sur le terrain. Je suis arrivé quand elle embrassait un gars avec qui elle traînait parfois. Je me suis senti tellement humilié, tellement trahi que je suis parti à toute jambes. Je sais qu'elle m'a vu. Elle m'a rattrapé on s'est disputé. Mon frère Sacha devait nous raccompagner, mais il était encore à son cours de musique alors c'est un de mes amis qui m'a ramené. Il m'a demandé ou était Erika et je lui ai dis de la fermer et de rouler jusqu'à chez moi. Je n'ai pas parlé durant tout le trajet. J'étais trop abasourdi. J'ai tellement espéré être avec elle, j'en ai tellement fait pour qu'elle me remarque. Je veux dire par là que ça n'a jamais été moi le plus populaire, non, je suis le type un peu bizarre, qui aime les choses étranges, la musique rock et qui est très décalé par rapport aux autres. Ce n'était pas à moi qu'elle aurait dû s'intéresser et elle s'en est rendu compte. Quand je suis rentré je me suis enfermé dans la salle de bain et j'ai craqué. On était ensemble depuis plusieurs moi et c'était ma première petite amie. Ça me faisait mal, extrêmement mal. Je n'ai jamais supporté ni la trahison ni le mensonge. Je n'ai pas vraiment réfléchis. Je voulais juste disparaître. Mon frère Sacha m'a retrouvé plusieurs heures après dans la baignoire pleine de sang. Je ne me souviens plus vraiment comment ça s'est passé, je préfère l'oublier. Quand je me suis réveillé à l’hôpital il m'a dit qu'il avait enfoncé la porte parce que je l'avais fermé. Aiden râlait parce que ce qu'il voulait prendre un bain et que j'étais trop long à son goût. Il lui a expliqué ce qui s'était passé au lycée et Sacha a tout de suite compris que j'avais fait une bêtise. Lui et moi on a toujours été très proche, plus que les autres, on est né avec a peine un an d'écart, c'est peut-être pour ça. Il se plaît à dire qu'il est le plus âgé alors que je le talonne de près. Quoi qu'il en soit s'est lui qui m'a trouvé, lui qui a hurlé à Aiden d'appeler les secours et les parents. J'ai cru qu'il n'allait jamais me reparler après ça et je me souviendrais toujours de ce qu'il m'a dit: « Tu as été égoïste, tu n'as pensé qu'à toi et pas une seconde tu t'es imaginé ce que nous en ressentirait si on te perdait.» Il avait raison et je me suis excusé. Je crois qu'il a accepté mes excuses. Il a été là tout le temps pour moi, comme mes parents et mes deux autres frères. Ils ont tous étés là pour quand j'en ai eu besoin. Mes parents ont de toute manière toujours été là pour nous. On a beau faire partie d'une certaine élite sociale, ils sont là, ils ne travaillent pas sans arrêt, ma mère a toujours veillée sur nous et quand mon père travaillait trop il prenait des jours pour nous emmener tous les quatre en vacances. Une famille pas comme les autres en soit, surtout à cause de son portefeuille et des quatre garçons toujours près à faire les quatre cents coups. Je suis allé dans un centre psychologique après ça, pendant six mois. J'ai repris goût à la vie et ma famille m'y a beaucoup aidé.


Et puis le temps passait. On grandissait, nos parents voyaient défiler les petites amies, pas les miennes puisque je n'ai toujours pas réussis à refaire confiance à quelqu'un depuis l'incident, mais celles de mes frères. J'ai compétitions et puis j'ai eu des échecs aussi. Sacha était toujours là pour me remonter le moral. Mes parents eux n'appréciaient pas vraiment que je sois un athlète. Ils auraient voulu que je reprenne leur affaire, du moins l'affaire de mon père qui était dans l'immobilier, mais je laisse ça à mes frères. On a fait pas mal de bêtises aussi entre temps. On profitait de notre jeunesse. Et puis il y a un an, un soir où l'on rentrait tous les quatre de boîte. C'était la première fois qu'on emmenait Tom notre dernier frère. On était trop éméché et on aurait dû rester dormir dans la voiture mais, on avait peur de se faire engueuler par les parents. On avait beau avoir tous entre vingt quatre et dix-huit ans on vivait encore tous ensemble. Sacha a pris le volant à ma place parce qu'en plus d'avoir bu j'avais fumé et je riais pour rien. Je me suis mis derrière avec Tom et lui était devant avec Aiden. Il devait être trois ou quatre heures du matin et un chauffard à grillé un feu rouge et pris la priorité de Sacha qui n'a pas pu l'éviter. La voiture d'en face nous a empaler et on a fait un demi-tour. Tout était très flou. Je cherchais à savoir si mes frères étaient blessés, s'ils allaient bien, mais seulement Tom et Aiden ont répondu. Sacha est mort à vingt-quatre ans. Il a laissé un grand vide dans nos vies et on essaie tous de se remettre de sa mort. Nos parents sont toujours aussi soudés et nous essayons de l'être aussi, mais c'est difficile pour moi de me dire que j'aurais dû être à sa place. Je n'ai jamais rien dis aux autres. Ils n'avaient pas besoin de le savoir. Aujourd'hui, je suis enfin entré dans le cercle professionnel. J'ai été repéré il y a deux ans en fait et je n'avais fais que quelques compétitions, mais les dernières que j'ai remporté m'ont lancé et j'essaie de continuer dans cette voix là, pour Sacha et pour ma famille, pour leur montrer de quoi je suis capable.
Revenir en haut Aller en bas
 

Will Mathewsen - Très cher frère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [INFO] HD2 pas cher en renouvellement chez Orange
» Moules a charnière pas cher chez CASA
» [INFO] batterie hd2 pas cher
» Frédérique Constant Maxime [montre de manuf à pas cher?]
» [INFO] comment avoir le hd2 moins cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fiona's Laboratory :: RP&co :: Behind Closed Doors :: Adam-Luka-