Partagez | .
 

 2014.07.19 ♪ Garden Party [Tyler, Spencer && Adriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 12/02/2014
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: 2014.07.19 ♪ Garden Party [Tyler, Spencer && Adriel]   Lun 30 Juil 2018 - 11:15

J'ai pas vraiment l'habitude de jouer les entremetteurs, mais bon, là, il s'agit de mon meilleur ami. Et de ma voisine que je trouve plutôt sympa, au demeurant, et qui a l'air d'une gentille fille. Alors puisqu'ils ont l'air plutôt intéressés l'un par l'autre, même s'il semblerait qu'ils ne se soient rien avoué eux-mêmes encore, autant les laisser aller dans ce sens... quitte à pousser un peu les choses s'il faut. Je fais pas grand chose, finalement, juste confirmer à Adri qu'à mon sens, c'est une bonne idée qu'elle suive son impulsion, qu'elle peut arrêter d'hésiter. Ca me semble ni un truc énorme, ni si aberrant que ça comme démarche.

Ce qui l'est, par contre, c'est la façon dont je suis en train de rentrer dans le lard à Tyler, maintenant, alors qu'au fond... Bah qu'il fasse bien ce qu'il veut, de toute façon, il les reverra plus, les concours de circonstance de ce genre, ça va quand même pas arriver tous les trois, quatre matins, qu'il aille se faire détester par la terre entière si ça lui chante, c'est pas vraiment mon problème. Et autant que je me range du côté de mes potes, c'est plutôt logique, autant que je continue sur cette lancée maintenant qu'ils sont partis, ça n'a juste aucun sens.

« C’est bon ? T’as fini ?
- Ouais c'est bon, j'arrête de jouer les vieux cons... »

C'est effectivement complètement ridicule, donc je vais la fermer et te foutre la paix, après tout, c'est pas comme si ce que je peux dire allait changer grand chose. Et le fait que j'aie évoqué mon père, puis utilisé les termes de vieux cons pour la même idée n'est absolument pas fortuit. C'est pas comme si je pensais grand chose de mieux de mon paternel, après tout. Bref, passons. De toute façon, je suis tiré de ces pensées-là par la voix de Playboy qui tire encore sur sa clope - et à vrai dire, je songe à allumer la sienne pour la peine.

« On peut baiser, maintenant ? Quoi ? Fais pas comme si t’y pensais pas depuis tout à l’heure !
- Je sers de lot de consolation, c'est ça ? »

On va pas se mentir, c'est pas comme si l'idée de coucher à nouveau avec lui me déplaisait tant que ça. Il sait très bien qu'il m'a fait prendre mon pied la dernière fois, et en soi, je suis clairement pas contre remettre ça, dans l'absolu. Y a pas de mal à se faire du bien, après tout... Mais ça m'empêche pas d'être assez sur les nerfs, et même si effectivement, ça m'a trotté dans la tête, mon ego accepte moyen l'idée qu'il se rabatte sur moi juste parce qu'il a pas pu avoir Spencer - qu'il n'aura clairement jamais, quoi qu'il en pense, ça, c'est une certitude. Je sais quand même pas si je suis prêt à le laisser partir et à rentrer avec ma frustration et l'état de nerfs dans lequel je suis, cela dit...
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 12/02/2014
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: 2014.07.19 ♪ Garden Party [Tyler, Spencer && Adriel]   Lun 30 Juil 2018 - 11:15

J’attendis patiemment que Nate finisse de parler tout seul, tout en tirant de temps en temps sur ma cigarette qui commençait lentement, mais sûrement, à diminuer. Et si certains ne comprenaient toujours pas pourquoi je m’en tenais généralement qu’aux relations d’une seule nuit, ceci en était un exemple flagrant. Parce que Nate avait beau être un jeune homme tout ce qu’il y avait de plus sexy et qui ne manquait pas d’énergie lorsqu’il se trouvait dans un lit, c’était également un véritable moulin à paroles. Et cela faisait à peine quelques minutes qu’il me parlait de choses dont je n’avais de toute façon strictement rien à foutre qu’il m’épuisait déjà… Au moins, il venait de me prouver qu’il n’avait besoin de personne pour faire la conversation avec ses questions dont il n’attendait quoi qu’il en soit aucunes réponses, et heureusement pour lui qu’il savait tout de même se la fermer aux moments les plus propices, parce que je pense que sinon il se retrouverait très souvent à faire les choses seul, en particulier dans un lit – ce qui n’avait absolument rien d’amusant.

Après quelques longues minutes de souffrance donc, Nate se décida enfin à arrêter son blabla inutile et je lui proposai alors de remettre le couvert comme il le souhaitait depuis qu’il m’avait goûté (dans tous les sens du terme) – certes, c’était plus une directive qu’une proposition, mais le résultat était le même et c’était tout ce qui comptait. Enfin, s’il y avait un quelconque résultat parce que si je m’attendais à toutes sortes de réponses de sa part – en fait, j’avais surtout espéré qu’il me saute tout de suite dessus –, je ne m’attendais sûrement pas à ce qu’il me dise une telle chose.

- Je sers de lot de consolation, c'est ça ?

J’attendis quelques instants un rire de sa part montrant clairement que cela était une blague, mais cela ne vint pas. Il ne pouvait franchement pas être sérieux en disant cela ! Où était passé le Nate que j’avais rencontré il y a une semaine seulement et qui ne cherchait en moi que ma bite au fond de son trou ? Il ne pouvait pas avoir changé à ce point en si peu de temps ! A moins qu’il m’ait intentionnellement caché son âme de romantique ou bien il m’avait carrément menti sur sa véritable nature… Dans tous les cas, ça ne me plaisait pas vraiment…

- Me dis pas que t’es jaloux ? demandai-je sur un ton quelque peu sceptique – non pas que j’y croyais pas, mais je préférais en effet éloigné cette possibilité très vite de mon esprit. En tout cas, si tu changes d’avis… J’allais finir avec « tu sais où me trouver », mais ce n’était en fait pas le cas puisqu’il ne savait pas où j’habitais (ce qui était plutôt une bonne nouvelle pour le moment). Par contre, le temps que la tempête se calme – ce qui semblait peu à peu être le cas –, j’étais toujours là assis sur ce petit banc en bois complètement gelé.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 12/02/2014
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: 2014.07.19 ♪ Garden Party [Tyler, Spencer && Adriel]   Lun 30 Juil 2018 - 11:16

Ok, je suis super pas agréable là, hein ? Si j'avais le moindre doute quant à la mauvaise humeur que toute cette foutue journée avait généré, je crois que là, il serait balayé d'un coup. Mais c'est pas comme si j'en doutais et au fond, c'est sans doute ce qui m'agace le plus. J'aime pas être comme ça, d'autant qu'en soi, j'en ai rien à foutre qu'il drague n'importe qui, et qu'il se fasse jeter par Spencer - sans surprise - aujourd'hui, ça arrange bien mes affaires, non ? Pourquoi je réagis comme ça alors, hein ? C'est juste archi-débile, et je suis tout à fait conscient que si ça m'était arrivé à un autre moment, j'aurais peut-être effectivement lancé une pique de ce genre, mais ça aurait clairement été sur le ton de la boutade, parce qu'on s'en fout, tout ce qui m'importe en réalité, c'est effectivement de passer du bon temps à suivre, non ? Ce qui serait pas du luxe, après le reste de cette journée, donc.

« Me dis pas que t’es jaloux ?
- Non. »

Et je suis sincère parce qu'en soi, c'est pas vraiment ça. J'ai juste les nerfs en pelote, et c'est lui qui prend, pour une raison encore plus débile que tout le reste, puisque même pas réellement existante. Quand bien je suis réellement le lot de consolation dans l'histoire, qu'est-ce que ça change ? On sait tous les deux qu'on est capable de faire prendre un pied d'enfer à l'autre et c'est tout ce qu'on recherche, je m'en tape de savoir qu'il avait dans l'idée de varier les plaisirs, à la base, sans savoir qu'il avait pas choisi la bonne cible.

« En tout cas, si tu changes d’avis… »

Je soupire un instant, la tête baissée une seconde. Bon à savoir que tu prends pas autant la mouche que moi aujourd'hui pour le coup...

« Putain de journée de merde... »

Ca a beau être marmonné dans ma barbe - enfin façon de parler, parce que c'est pas vraiment mon truc la pilosité faciale - je doute pas qu'il l'ait entendu, on est clairement pas assez loin l'un de l'autre pour que ça lui ait échappé. Ca a au moins le don de me calmer un peu, sa façon de prendre la chose. Ou peut-être que c'est l'idée de relâcher la pression, d'évacuer les tensions, dans l'exaltation la plus totale parce que je sais à quoi m'attendre si je me retrouve dans le même lit que lui... ou peut-être un peu des deux. En tous les cas, l'idée est particulièrement tentante, faut bien avouer.

« Ca se pourrait que je change d'avis... Si tu te sens capable d'égaler tes performances de l'autre jour. »

Petit sourire narquois comme je suis si bien capable de les faire, parce que je ne doute pas une seule seconde de la façon dont il va répondre à ça. Ca aussi, c'est clairement plus agréable qu'à peu près tout le reste de la journée, cette espèce de joute verbale et de compétition d'ego à la con mais finalement plutôt bon enfant entre nous. Bon, je conçois que ça fasse pas marrer tout le monde, mais puisque ça ne concerne que nous.

« Et si on arrive à tous les deux à occulter les dernières quinze minutes pourries qui viennent de passer aussi. Quoi que la vue soit pas désagréable, donc, ça j'ai pas trop envie de l'oublier... »

C'était pas moi, y a une entité bizarre qu'a pris possession de mon corps et qu'a dit n'importe quoi juste avant, mais c'est bon, je suis redevenu normal - si tant est que je le sois à la base - tu vois ? J'espère juste que toi non plus t'as pas changé d'avis, pour le coup, parce que ça me ferait bien chier de me faire envoyer bouler là maintenant tout de suite. Et l'air de rien, je suis venu m'asseoir à côté de lui, comme si j'étais pas vraiment en train de mater ses pecs y a trente secondes, avant de regarder la pluie tomber. Promis je passerai plus mes nerfs sur toi. Je trouverai un autre exutoire...
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 12/02/2014
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: 2014.07.19 ♪ Garden Party [Tyler, Spencer && Adriel]   Lun 30 Juil 2018 - 11:16

- Non, répondit Nate après que je l’ai accusé d’être jaloux. Et j’avais de très bonnes raisons pour cela ! Parce que j’avais beau mériter un zéro pointé lorsqu’il s’agissait des relations humaines autres que le sexe, je n’étais pas non plus aveugle et pouvais parfaitement déceler de la jalousie lorsque j’en voyais. Par exemple, Spencer ne s’était pas cassé uniquement parce que je l’insupportais, mais aussi et surtout, parce qu’il avait fait une grosse crise de jalousie aiguë en apprenant que sa petite copine avait vu un autre homme que lui tout nu – à croire qu’il n’avait toujours pas compris que je n’étais pas une menace (pour sa copine, bien sûr, parce que pour lui, je n’en serais pas aussi sûr…). Donc si j’avais pu remarquer une telle chose en seulement quelques minutes passées avec cette bande de bras cassés, j’étais capable de dire si Nate était jaloux ou non – surtout qu’il avait été beaucoup moins discret que son meilleur ami… Après tout, en quoi ça le gênait qu’il ne soit qu’un lot de consolation ? Ce n’était pas comme si je lui avais promis fidélité le soir où on s’était envoyé en l’air. A moins que ce n’était qu’une question d’ego mal placé… Mais il fallait vraiment qu’il ait un ego surdimensionné pour louper intentionnellement une bonne partie de baise simplement parce qu’il n’était pas le premier sur ma liste ! Même moi je ne faisais pas autant le difficile, et j’avais pourtant un ego assez imposant… Putain de journée de merde... jura-t-il dans son absence de barbe, avant d’ajouter : Ca se pourrait que je change d'avis... Si tu te sens capable d'égaler tes performances de l'autre jour. Et malgré le petit sourire narquois qu’il m’offrait – ce qui était plutôt un exploit au vu de la gueule qu’il tirait depuis tout à l’heure –, je ne savais pas trop si je devais prendre ce qu’il venait de dire bien ou mal. Après tout, s’il doutait que je puisse égaler mes performances de l’autre nuit, c’était que j’avais été plus qu’excellent. Mais d’un autre côté, il n’avait pas l’air de me croire capable de recommencer, ce qui était totalement absurde puisque je pouvais faire beaucoup mieux. Tellement que mes performances de la dernière fois n’entreront plus que dans la catégorie bas de gamme. Et si on arrive à tous les deux à occulter les dernières quinze minutes pourries qui viennent de passer aussi. Quoi que la vue soit pas désagréable, donc, ça j'ai pas trop envie de l'oublier...

- Ca veut dire que t’es partant pour baiser ou pas ? J’ai un peu du mal à te suivre, là… C’est vrai ! Un coup, il se vexe de n’être que le « lot de consolation » et, la seconde d’après, il s’assoit tranquillement à côté de moi pour me dire que la vue lui est agréable. Il était atteint de bipolarité ou quoi ? En tout cas, quand tu te seras décidé, on pourra y aller. J’habite juste à côté.

On n’allait quand même pas traverser tout Londres pour aller baiser à Shoreditch alors que mon appartement était situé à quelques rues d’ici…
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 12/02/2014
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: 2014.07.19 ♪ Garden Party [Tyler, Spencer && Adriel]   Lun 30 Juil 2018 - 11:16

Le pire dans l'histoire, c'est que j'étais vraiment sincère quand je lui ai répondu que j'étais pas jaloux, parce qu'en soi, il pouvait bien aller coucher avec qui il voulait, ça me regardait tellement pas... C'est pas comme si on avait fait plus que coucher ensemble une fois, en soi - et ça m'arrange tout aussi bien, je suis toujours pas dans l'optique de faire autre chose que profiter de la vie à vrai dire. Mais c'est juste que là, passer au second plan derrière mon meilleur ami, alors que je suis juste à côté, ça me plaît pas beaucoup. Tout à l'heure, demain, n'importe quand, il peut bien sauter qui il veut - tout comme moi, d'ailleurs - mais à cet instant-là, ça m'a fait chier. Avant que je réalise que c'était effectivement complètement crétin, tout comme la plupart de mes réaction depuis ce midi, donc, et que je mette de l'eau dans mon vin, comme on dit. Ce que je tente de faire, donc, de façon manifestement pas très convaincante au vu des réactions de Tyler. Bon... Bah c'est vraiment pas le jour, hein... Alors quoi, on en reste là et je rentre me sécher chez moi - dans une bonne heure - ou bien... ?

« Ca veut dire que t’es partant pour baiser ou pas ? J’ai un peu du mal à te suivre, là… »

Ca je conçois, et si un sourire étire mes lèvres, c'est plutôt du domaine du rire jaune et de l'auto-sarcasme presque. Ouais je suis risible, là, hein ? J'ai pas trop envie d'en rajouter sur ce point, donc je ferme ma gueule, cela dit. Sur ce point toujours, donc, parce que faudrait peut-être que je m'explique au moins un minimum. Ou que je présente des excuses, au moins.

« Ouais, c'était pas une bonne journée et je suis un peu sur les nerfs. C'est pourtant pas trop dans mes habitudes de les passer sur quelqu'un, mais c'est quand même un peu tombé sur toi là, désolé... »

Bon, il a un peu cherché la merde avec Spence et Adri, d'accord, mais clairement, un autre jour, j'aurais sans doute pas réagi comme ça. Et je me promets que ça se reproduira plus - mais en même temps, c'est pas dit que je le recroise, donc c'est sans doute une promesse facile, j'admets.

« En tout cas, quand tu te seras décidé, on pourra y aller. J’habite juste à côté.
- Ah bah ça, c'est plutôt intéressant comme info, il semblerait que chez moi ça soit pas trop la porte à côté, et vu le temps qu'il fait, j'ai pas trop envie de m'éterniser sous la flotte... Ni de rester dans mes fringues détrempées... »

Même si la pluie a eu un effet t-shirt mouillé sur ton torse des plus seyants, soyons clairs, je suis trempé, et ma chemise et mon fut qui me collent à la peau, ça a pas grand chose super agréable. Raison de plus pour les enlever n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 12/02/2014
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: 2014.07.19 ♪ Garden Party [Tyler, Spencer && Adriel]   Lun 30 Juil 2018 - 11:17

Je ne le suivais clairement pas… Un coup, il se plaignait de jouer les lots de consolation parce que j’osais lui proposer une bonne partie de jambes en l’air juste après m’être fait quelque peu rembarré par son meilleur ami (soi-disant hétérosexuel, mais je ne perdais pas espoir sur le fait que je puisse un jour le faire changer d’avis) – ce qui m’avait donc amené à penser qu’il était jaloux parce qu’en quoi cela le dérangeait qu’il se retrouve deuxième sur la liste des personnes que j’avais envie de baiser, franchement ? Et à peine quelques secondes plus tard, il redevint le Nate que j’avais rencontré pour la première fois il y avait une semaine de cela : un Nate charmeur et provocateur dans le but de me faire réagir, ce qui jusque-là avait fonctionné à chaque fois…

- Ouais, c'était pas une bonne journée et je suis un peu sur les nerfs, m’expliqua-t-il alors afin de justifier son comportement quelque peu… instable pour le moment. C'est pourtant pas trop dans mes habitudes de les passer sur quelqu'un, mais c'est quand même un peu tombé sur toi là, désolé...

- Ouais, bah, la prochaine fois, abstiens-toi ! dis-je sur un ton peu amène. Après tout, je n’étais pas son punching-ball verbal personnel. S’il était de mauvaise humeur, il n’avait qu’à passer ses nerfs sur quelqu’un d’autre. Moi, je ne me proposais que pour aider à faire baisser les tensions de la manière la plus agréable qui était. De toute façon, je ne voyais même pas pourquoi j’avais dit « la prochaine fois », puisqu’il n’y en aurait pas…

- Ah bah ça, c'est plutôt intéressant comme info, réagit-il en apprenant que je n’habitais pas très loin du parc. Et cela m’inquiéta légèrement car je n’avais aucune envie de l’amener chez moi si c’était pour qu’il puisse ensuite se permettre de débarquer quand il le souhaitait à n’importe quelle heure du jour et de la nuit… Il n’était pas rare que je ramène mes conquêtes dans mon appartement, mais je choisissais généralement celles qui semblaient représenter le moins de danger – comme celles qui comprenaient facilement qu’il ne fallait pas espérer plus de ma part qu’une simple nuit. Bon, il y avait parfois des ratés, mais cela fonctionnait les trois-quarts du temps. Avec Nate, je n’avais pas senti de danger avant aujourd’hui, mais comme il le disait si bien, il habitait beaucoup trop loin pour qu’on s’amuse à faire le chemin jusque chez lui alors que mon lit nous attendait bien sagement les draps ouverts… Il semblerait que chez moi ça soit pas trop la porte à côté, et vu le temps qu'il fait, j'ai pas trop envie de m'éterniser sous la flotte... Ni de rester dans mes fringues détrempées...

- Alors, allons-y ! m’exclamai-je, avant de commencer à marcher en direction de la rue. Je me retournais ensuite vers Nate qui n’avait pas encore bougé d’un pouce. Bon, alors ! Tu viens ? Va falloir encore un peu se mouiller si on veut arriver chez moi, mais bon… C’est ça ou on crève de froid sous cet abri. Au moins, on allait pouvoir se réchauffer l’un contre l’autre une fois arrivé dans mon appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 434
Date d'inscription : 12/02/2014
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: 2014.07.19 ♪ Garden Party [Tyler, Spencer && Adriel]   Lun 30 Juil 2018 - 11:17

Ah bah sur ce coup-là, je crois qu'il n'y avait définitivement rien à suivre... Ca m'agace d'être dans cet état, d'avoir laissé tout le reste prendre le pas sur ce que je suis d'habitude et d'en faire pâtir les autres. Mais ça va tourner en boucle, si je m'énerve contre moi-même pas ce que je m'en prends aux autres parce que je suis énervé contre moi-même parce que les autres m'ont bien pourri la vie aujourd'hui. Bref, sans rentrer dans les détails parce que non, j'ai pas envie de m'étendre sur le sujet, j'ai répondu à Playbou et je lui ai présenté des excuses, surtout, minimes, peut-être, mais là quand même.

« Ouais, bah, la prochaine fois, abstiens-toi ! »

Je grimace, pas sur le fait qu'il mentionne une prochaine fois parce que je tilte même pas en fait, mais sur la façon de pointer du doigt que déjà cette fois, j'aurais pu m'abstenir de lui aboyer dessus directement. D'accord, il est comme il est, et c'est clairement parti en live avec mes potes pas que de leur fait à eux, mais bon... La prochaine fois, donc, si toutefois il y en a une, ce qui n'est absolument pas prévu, je le laisse se démerder avec les autres, c'est pas mon problème. Quoi que je sois capable de rajouter une pique par-ci, par-là, comme d'hab, mais la leçon de morale à la con, ouais, on va s'abstenir.

L'abstinence avec un grand A, par contre, c'est pas vraiment d'actualité, et pour le coup, qu'il habite à quelques rues, ça arrange quand même bien nos affaires. Et non, je ne suis pas un stalker parti pour repérer son appart et ne plus jamais le lâcher, faut pas déconner. C'est vraiment juste le côté pratique aujourd'hui que je vois, et j'imagine pas du tout qu'à la fin du mois, je vais revenir par là-bas. Même si ça sera effectivement le cas...

« Alors, allons-y ! Bon, alors ! Tu viens ? Va falloir encore un peu se mouiller si on veut arriver chez moi, mais bon… C’est ça ou on crève de froid sous cet abri. »

On inverse les rôles, hein ? La dernière fois, c'était moi qui partait sans attendre, puis me retournait vers lui genre bah alors ? Je t'attends... , cette fois il me renvoyait la balle, et ça me fait sourire, clairement.

« On est plus à quelques gouttes près... Et j'ai pas vraiment grand chose contre l'effet t-shirt mouillé moi... »

Clairement mon regard sur son torse en dit long à ce sujet. Quoi, je peux bien profiter un peu de la vue, c'est pas un crime, si ? Même si ce sera sans doute encore plus intéressant sous peu, hein...

On a marché un peu, passé quelques rues, et en tant que marcheur, j'ai pas pu m'empêcher de noter plus ou moins le trajet et le nom de la rue restera gravé dans ma mémoire parce que je retiens énormément de choses, importantes ou non. De toutes les façons, faudra bien que je reparte dans l'autre sens après donc autant savoir où je suis et où je vais, n'est-ce pas ? Tyler s'est approché d'un immeuble, où je l'ai vu taper le code d'entrée avant d'ouvrir la porte et de nous guider au troisième étage. Par l'escalier, Dieu merci. Je pense qu'il imagine pas une seconde à quel point je lui suis redevable pour ça, d'ailleurs, parce que dans cet état de nerfs là, déjà, enfermé dans une boîte... Ca aurait juste pas été possible.

Et je crois qu'il a à peine ouvert la porte qu'on était déjà en train de se sauter dessus...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: 2014.07.19 ♪ Garden Party [Tyler, Spencer && Adriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

2014.07.19 ♪ Garden Party [Tyler, Spencer && Adriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Garden Party Genève / 04-05.05.07
» Katherine Mansfield (1888-1923)
» Ma collection , je les adorrrrrrrrrreeeeeeeeee !!!!!!!!!!!!!!!!
» Nouvelles - Katherine Mansfield.
» Garden Party ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fiona's Laboratory :: RP&co :: London Calling :: RPS-